[session : AD73317E-15E8-487B-A595-9338754D548D]
21/08/2019 14:32
Textes Réglementaires
Economie & Développement
Jeunesse & Sports
Mauritanie
Education
ITC
Santé - Nutrition
Agriculture
Environnement
Bonne Gouvernance
Tourisme
Sécurité sociale
Femme & Développement
Autres Documents
Petrole & Energie
 
             
 
         
 
  Economie & Développement  
     
Pêche
Mines
Pétrole
Finances & Fiscalités
Infrastructures & Transport
industrie
Economie

 

Démarrage des journées de sensibilisation sur la bonne gouvernance dans les industries extractives en Mauritanie  

Des journées de sensibilisation et d'évaluation organisées dimanche à Nouakchott sous le haut patronage du Premier ministre sur la bonne gouvernance dans les secteurs des industries extractives en Mauritanie ont démarré dimanche matin.
Organisées par la commission nationale de l'initiative de transparence dans les industries extractives en collaboration avec l'initiative internationale de transparence, l'Agence de Coopération Allemande en Mauritanie et la Banque Mondiale, ces journées visent à sensibiliser les acteurs privés, les associations, les représentants des sociétés, les organisations de la société civile et les parlementaires sur l'initiative nationale de transparence. Elles visent aussi à passer en revue les rapports annuels pour les années 2007, 2008 et 2009 et à les discuter pour savoir l'orientation générale du travail de la commission et tirer profit des expériences exposées dans le but de faire passer la Mauritanie d'Etat candidat à être conforme à la transparence à un Etat se conformant à la la transparence.
Dans un mot prononcé pour la circonstance, le ministre du pétrole, de l'Energie et des Mines, M. Taleb ould Abdival a rendu hommage aux efforts déployés par la Mauritanie pour l'application et la dynamisation des principes et règles de la transparence, dans l'exploration et l'exploitation du fer, de l'or, du cuivre, du pétrole et des autres ressources naturelles.
Il a ajouté que cette rencontre vient concrétiser les efforts soutenus du gouvernement visant la publication régulière des rapports annuels avant de présenter ses excuses pour le retard constaté en ce qui concerne certains de ces rapports ces dernières années. Il a attiré l'attention sur le fait que la reprise de la publication régulière de ces rapports en arabe et en français traduit la volonté du gouvernement de suivre le principe de la transparence en application de la méthode de lutte contre la gabegie.
Auparavant, M. Sidi Ould Zein, président de la commission nationale de l'initiative de transparence avait précisé que la Mauritanie est candidate aujourd'hui à être conforme à la transparence ce qui, a-t-il dit exige la dynamisation de l'initiative de transparence sur les industries extractives et la consécration de ses principes après l'opération de ratification prévue très prochainement. Il a en outre exprimé la volonté des responsables de la commission d'oeuvrer pour approfondir ces principes pour qu'ils englobent l'utilisation rationnelle des revenus au lieu de se limiter uniquement à leur publication et pour leurs élargissements pour qu'ils renferment d'autres ressources naturelles comme le poisson et toutes les ressources exposées à la mauvaise gestion.
De son côté, Mme Claire Short, présidente de l'initiative de transparence dans les industries extractives au niveau international a indiqué que l'initiative compte comme membres plusieurs Etats parmi les plus importants desquels figure la Mauritanie eu égard aux ressources dont elle dispose, insistant sur la nécessité d'adopter la transparence et de publier les données et les rapports disponibles sur les activités extractives à travers le monde en tant que moyen de lutte contre la gabegie et la corruption qui ont conduit à l'instabilité dans le monde.
Pour sa part, l'ambassadeur d'Allemagne , SEM. Dietmar BLASS a exprimé l'appui de l'organisme de coopération allemande en Mauritanie à la commission nationale de l'initiative des industries extractives dans le domaine du renforcement du partenariat entre les deux parties ainsi qu'au reste des institutions nationales, notamment la cour des comptes et le trésor public en ce qui concerne la collecte et la validation des données relatives aux ressources de l'Etat et le renforcement des capacités de la commission dans le domaine de la communication et de l'information.
Quant à M. Brahim Sall, représentant résident par intérim de la Banque Mondiale en Mauritanie, il a rappelé dans son mot l'appui accordé par son institution à la Mauritanie.
La cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence du ministre des finances, d'un certain nombre de parlementaires et de représentants des organisations de la société civile.


 

 
Source: AMI/PMD  

 
   

Votre commentaire
 
Nom
Email
Commentaire
 



Tous droits réservés 2008 Portail Mauritanien du Développement
Tel : 44 48 03 42 - 22 03 39 92 - Fax 525 30 23 - BP 4938
Email : medahab@gmail.com
Email : minizeini2012@gmail.com
Nombre de tous les visiteurs : 16538091
Nombre de visiteur en ligne : 145

Powered By: MajorSystems