[session : 0078C835-DA0A-49FA-9A12-C4B980708618]
14/11/2019 02:35
Textes Réglementaires
Economie & Développement
Jeunesse & Sports
Mauritanie
Education
ITC
Santé - Nutrition
Agriculture
Environnement
Bonne Gouvernance
Tourisme
Sécurité sociale
Femme & Développement
Autres Documents
Petrole & Energie
 
             
 
         
 
  Santé - Nutrition  
     
Stratégie du Ministère
Epidémiologie
Santé maternelle et Infantile
Pharmacies & Médicaments

 

Concertation avec les élus sur les problématiques de la santé  

Les travaux d'un atelier de concertation avec les élus sur les principales problématiques de la santé, organisé par la direction de la santé de base et de la nutrition au ministère de la santé, en collaboration avec la banque mondiale, ont débuté jeudi à Nouakchott.
Cette concertation vise à sensibiliser les élus et à discuter avec eux sur des questions liées à la santé de base, en raison de leur important rôle dans l'exécution des stratégies du secteur de la santé et dans le fonctionnement des unités sanitaires de base et pour la nutrition.
Dans son mot d'ouverture, le ministre de la santé, M. Ba Housseinou Hamadi a indiqué que la santé occupe une place de choix dans les préoccupations quotidiennes des citoyens et qu'en conséquence " elle constitue une priorité absolue des pouvoirs publics ".
Il a précisé également que de grandes réalisations ont vu le jour ces dernières années comme la création de structures hospitalières spécialisées (oncologie, cardiologie, centre hospitalier mère et enfant, centres d'hémodialyse), d'hôpitaux généraux (centre hospitalier de l'Amitié), soulignant aussi l'acquisition d'équipements de haute technologie et standards pour les structures primaires (centre et postes de santé), indiquant que son département a entrepris, par ailleurs, depuis quelques temps l'assainissement du secteur des médicaments.
Abordant le volet des ressources humaines, M. Ba Housseinou Hamadi a souligné la création de 4 nouvelles écoles de santé ainsi que le quasi-triplement du nombre du personnel formé, ainsi que la poursuite des recrutements annuels du personnel médical et paramédical dont plus de 200 accoucheuses auxiliaires sont en cours d'embauche, en plus de la sortie de la première promotion des médecins de la faculté de médecine en 2014.
A propos des prises en charge, le ministre de la santé a indiqué que l'Etat continue à offrir des soins gratuits aux populations indigentes "qui représentent 80% des usagers des structures publiques de la santé et particulièrement pour les malades chroniques comme les insuffisances rénales" a-t-il ajouté.
"Malgré ces efforts, notre système de santé et particulièrement les centres de références ne satisfont pas nos populations et nous continuons encore à évacuer à l'étranger pour souvent des pathologies banales" a-t-il poursuivi, soulignant qu'au niveau de la santé de base "le département reste confronté au manque des ressources humaines et la difficulté de maintenir le personnel médical à l'intérieur du pays malgré la mise en place de mécanisme de motivation".
Pour remédier à cette situation et pour mieux assurer la cohérence de toutes les interventions du secteur, M. Ba Housseinou Hamadi précise que son département vient d'élaborer un plan national de développement sanitaire (PNDS) qui couvre la période 2012-2020 et qui découle de la politique nationale de santé (PNS) et du CSLP, basé sur "une analyse complète de la situation sanitaire du pays et propose une vision et des axes stratégiques pour le développement de la santé".
Le PNDS prévoit parmi les mesures importantes la redynamisation des approches communautaires pour étendre l'accessibilité aux actions sanitaires et de lutte contre le VIH/Sida. "Cette redynamisation se concrétisera par l'élaboration en cours et la mise en œuvre d'une stratégie nationale de santé communautaire", a dit le ministre, soulignant que son département conscient du rôle important des élus locaux et des leaders d'opinion dans l'action sanitaire de façon général, la santé communautaire en particulier, la lutte contre le VIH/Sida, le paludisme et la tuberculose a décidé d'organiser des journées de concertation sur ses grandes problématiques avec les élus.
Durant ces trois journées de concertations, les participants suivront des présentations concernant la problématique de la lutte contre le VIH/Sida, les stratégies et interventions préconisées pour la réduction de la mortalité maternelle et infantile, la participation communautaire et le rôle des comité de santé, la stratégie nationale de santé communautaire, les mesures prises pour la redynamisation du système de recouvrement des coûts et l'initiative du Président de la République pour l'accélération des OMD.
 

 
Source: AMI/PMD  

 
   

Votre commentaire
 
Nom
Email
Commentaire
 



Tous droits réservés 2008 Portail Mauritanien du Développement
Tel : 44 48 03 42 - 22 03 39 92 - Fax 525 30 23 - BP 4938
Email : medahab@gmail.com
Email : minizeini2012@gmail.com
Nombre de tous les visiteurs : 15578501
Nombre de visiteur en ligne : 344

Powered By: MajorSystems