[session : 82D898D4-9522-4782-852C-B86B1A01C8D3]
24/08/2019 17:33
Textes Réglementaires
Economie & Développement
Jeunesse & Sports
Mauritanie
Education
ITC
Santé - Nutrition
Agriculture
Environnement
Bonne Gouvernance
Tourisme
Sécurité sociale
Femme & Développement
Autres Documents
Petrole & Energie
 
             
 
         
 
  Environnement  
     
Désertification & Reboisement
La Pollution
Changement climatique

 

Le Président de la République: "Les média doivent s'éloigner de l'usage de la complaisance"  

Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a exprimé vendredi son regret de constater que les opérations de reboisement réalisées dans le cadre du projet ceinture verte de protection de la ville de Nouakchott n'ont pas donné les résultats escomptés.
Dans une déclaration à l'AMI, au terme de la cérémonie de lancement de la deuxième phase dudit projet, le Président de la République a précisé que "la responsabilité dans tout cela incombe au département de l'environnement et aux organes de presse qui n'ont pas expliqué aux populations la conduite et méthodes à suivre".
IL a aussi mis en garde contre les propos tendant à glorifier la personne du Président de la République ou celle du Premier, à l'usage de la propagande et exhorté les médias à se focaliser sur des résultats tangibles, concrets et de grand apport pour la patrie".
Voici le texte intégral de cette déclaration:
" D'emblée, je tiens à exprimer mes remerciements à tous les citoyens pour leur présence massive et l'effort qu'ils ont consenti en faveur de la réussite de cette opération, effort dont j'ai le regret de constater qu'il n'a pas donné le résultats attendus. C'est ça mon constat, je l'ai dit directement aux responsables et techniciens du département de l'environnement. Cela résulte du fait que les citoyens venus massivement contribuer à ce devoir national n'ont été initiés aux techniques de reboisement. Malgré l'effort considérable des citoyens, les services concernés n'ont pas pris les dispositions nécessaires pour l'exploiter à bon escient pour assurer la réussite de l'action. L'erreur incombe ici aux responsables du projet et aux organes de presse, notamment les journalistes de la télévision et la radio qui n'ont pas sensibilisé les citoyens sur les techniques appropriées de reboisement. Ce projet est coûteux aussi bien pour l'Etat, le peuple et le citoyen mauritanien, partout où il se trouve, qu'il soit à Bassiknou ou Bir moghrein. C'est un bien du peuple et des ressources appartenant à tous les mauritaniens que nous devons empêcher leur gaspillage. Après cette visite, j'ai remarqué qu'il y'a beaucoup des mis scènes sur la télévision nationale pour démontrer des réalisations fictives. Beaucoup d'arbustes étaient plantés sans dévoiler le sac plastique ce qui les empêches à pousser. Ce genre de négligence n'est pas récent et remonte à plusieurs décennies.
A cette occasion, j'adresse un appel à tous les citoyens pour qu'ils fassent preuve de sérieux et de dynamisme et de s'engager volontairement dans cette opération patriotique pour l'intérêt national, celui des générations futures et pour garantir la continuité de l'Etat mauritanien. Si nous ne faisons pas ce travail nous seront submergés par les dunes de sables, bien que nous disposons les moyens nécessaires d'y faire face. Il suffit de travailler sérieusement et rompre avec les mises en scène sur les médias. Le citoyen doit mener le reboisement correctement et dévoiler le sac plastique qui couvre l'arbuste. Tout le monde doit préserver les arbustes et ne pas marcher la dessus. De même pour les forêts et les ceintures ainsi que les investissements pour lesquels le peuple mauritaniens a dépensé ses propres biens.
Le ministère doit tirer les leçons du passé et évaluer la première phase pour éviter les erreurs, sachant le projet est dans sa 2ème année et des lacunes de la première année sont répétées cette année. La responsabilité dans cela est attribuée aux cadres du ministère qui n'ont pas éclairé les citoyens sur les erreurs commises. Les organes de presse, la télévision, la radio et les journaux doivent eux aussi chercher à identifier les insuffisances et s'acquitter de leur rôle dans la sensibilisation sur le intérêt du reboisement et les techniques adaptées pour son succès. Il revient à tous, jeunes et adultes d'appréhender ces techniques qui sont simples et sans leur maîtrise tout progrès est irréalisable. J'invite tous à davantage d'efforts pour la réussite de cette opération de grande portée nationale et aux médias de faire moins de complaisance,de s'abstenir de glorifier le Président de la République et mettre l'accent sur des résultats tangibles contribuant à la construction nationale. Les journalistes doivent descendre sur le terrain, recueillir les témoignages des autorités concernées, chercher la réalité et évaluer la première phase du projet pour ressortir ses forces et ses faiblesses et publier tout ça en toute liberté. Si la version avancée par les autorités concernées s'est avérée contre la réalité, les média doivent le préciser".


 

 
Source: AMI/PMD  

 
   

Votre commentaire
 
Nom
Email
Commentaire
 



Tous droits réservés 2008 Portail Mauritanien du Développement
Tel : 44 48 03 42 - 22 03 39 92 - Fax 525 30 23 - BP 4938
Email : medahab@gmail.com
Email : minizeini2012@gmail.com
Nombre de tous les visiteurs : 16573886
Nombre de visiteur en ligne : 151

Powered By: MajorSystems