[session : 472B8BC3-8037-4E91-9420-3A6E1820377E]
21/08/2019 14:34
Textes Réglementaires
Economie & Développement
Jeunesse & Sports
Mauritanie
Education
ITC
Santé - Nutrition
Agriculture
Environnement
Bonne Gouvernance
Tourisme
Sécurité sociale
Femme & Développement
Autres Documents
Petrole & Energie
 
             
 
         
 
  ITC  
     
Les technologies de Communication
Les Technologies de l'information
Nouveautés technologiques
Les acteurs en NTIC

 

Informatique et Electronique :Le numérique, une information  

Une information numérique (en anglais " (en)digital ") est une infor-mation ayant été quantifiée et échantillonnée, par opposition à une information dite " analogique " qui est une information brute ", a priori non quantifiée ni échantillonnée. Le terme numérique est surtout employé en informatique et en électronique, notamment pour le son, la photographie, ou la vidéo (DV).
La numérisation représente la transformation d'une information ou série d'informations analogique en données numériques, à travers un échantillonnage (pour une série) et une quantification.
" Numérique " ou " digital "
Le terme " numérique " provient du latin numerus (" nombre ", " multitude ") et signifie " représenta-tion par nombres ". Exemple : on peut opposer le calcul numérique (l'arithmétique) au calcul littéral (par lettre, ou algèbre). Le terme anglais " digital " provient de " digit " (du latin " digitus " qui signifie " doigt ") qui désigne les dix chiffres arabes (0 à 9). Les autres langues romanes gardent le terme " digital ", cf. italien, espagnol.
En électronique, c'est l'apparition des premiers afficheurs à 7 seg-ments qui a introduit aux USA le terme digital display pour les différencier des anciens afficheurs comme les Tube Nixie par exemple. La généralisation de ce type d'af-ficheurs plus pratiques fait que tout affichage de nombres (donc numérique) a été par la suite qualifié de " digital ".
Notions associées.
Grâce à l'industrialisation des processeurs et de l'ordinateur entre 1980 et 2000, une " révolution numérique " s'est produite pour cer-taines technologies et services qui exploitent le calcul numérique (tels que télévision numérique, radio numérique, téléphonie numérique, cinéma numérique, DVD, baladeurs numériques, etc).
L'aménagement numérique concerne l'aménagement du territoire sur le plan de l'équipement numérique, notamment au niveau du déploiement de réseaux de communications électroniques, des offres de services, et de l'équipe-ment des populations.
La convergence numérique
La convergence numérique est le recoupement et le regroupement de services ou d'outils numériques anciennement indépendants. Elle se traduit par un développement d'appareils multi-fonctions, par davan-tage de relations et d'échanges'entre chacun d'eux pour passer d'élé-ments spécialisés et différents à un ensemble homogène numérique. La convergence suit la conversion des appareils au numérique grâce à des composants provenant de l'informatique. La maturation technologique de ces composants partagés ouvre ensuite la voie aux recoupements et à l'hybridation des outils et des échanges numériques.
L'information est l'ensemble des objets physiques d'autrefois (photos, disques, documents imprimés sur papier, cassettes vidéo), que la numérisation " dématérialise ", transforme en simple " information ", c'est-à-dire en sétie d'octets.
Le support est la combinaison de la mémoire, de masse ou volatile,
disque dur ou mémoire flash, autrement dit de tout ce qui contient un nombre de plus en plus impor¬tant d'octets, et du protocole néces¬saire à l'interprétation du sens de cette série d'octets (un programme). Le transport est le passage de cette information d'un point à un autre dans le but d'être " consommée " lue, écoutée, visualisée, copiée, par n'importe quel réseau, local ou étendu, privé ou public, sur un support physique ou via une forme d'émission radio.
La convergence numérique se traduit concrètement par la fusion d'appareils jusque là très différents comme le téléphone avec la télévi-sion ou l'ordinateur avec la chaîne HI-FI. Cela grâce à la numérisation des contenus et des communica-tions.

Domaines techniques de convers gences
Les technologies support de la con-vergence ont été extraites de convergehce ont été extraites de dif-férents secteurs progressivement. La basé commune technologique de convergence a été le support de stockage video -numérique sous forme d'octets appuyée sur un traitement logique tiré de l'informatique. La réalisation d'interfaces autour de ce pivot a permis d'inté-grer d'autres fonctionnalités indépendantes l'informatique ; le multi-média s'est alors développé, ajoutant à l'interactivité le son et la video. Si les techniques ont convergé vers davantage de fonction¬nalités à l'ordinateur, elles ont également profité aux autres appareils et services numériques.

Les coûts
La convergence numérique s'ac-compagne d'une transformation tar-ifaire des services regroupés. Ces coûts évoluent vers des coûts fixes, et non plus des coûts variables : on passe d'une logique de " consomma-bles " à une logique de " forfaits de consommation ".
Un effet de cette nouvelle structure de coût est une sous-utilisation des capacités à disposition, comme la vitesse du processeur, de la quantité de mémoire ou de la bande passante internet.
Que l'on ne s'y trompe pas : c'est un phénomène totalement nouveau que d'acheter un objet informatique, et que celui-ci soit 10 ou 100 fois sur¬dimensionné pour l'usage qu'on compte en faire. Quand un tourneur achète un tour, ou une autre machine outil, celle-ci ne fait cer-tainement pas tout ce dont il a besoin, et très certainement très peu de choses dont il n'a pas le besoin ou l'usage.

Conséquences sur la structure du marché "
Une autre conséquence de ces sur-capacités est la disparition des seg-ments de marchés différentiés tradi-tionnels entre marché industriel, marché professionnel et marché privé. cela rend la tâche des servic¬es marketing très complexe (ou ter-riblement simple, c'est selon) le même produit va pour tout le monde, it fits them all comme disent les Américains. Aujourd'hui une entreprise de 10 personnes utilise exactement les mêmes ressources informatiques qu'un particulier un peu averti : on connaît des sites web privés beau-coup plus élaborés que certains sites informatifs d'entreprise, une entre-prise peut aisément héberger ses propres serveurs (web et courriel principalement), créer son VPN avec le même système d'exploita-tion que Monsieur Tout Le Monde (issu du monde libre ou de Microsoft). Elle utilisera pour ce faire un ou plusieurs ordinateurs qu'elle peut acheter dans la grande
qu'elle peut acheter dans la grande distribution, et relier ces informa-tions au monde extérieur via la même connexion ADSL que mon-sieur tout le monde.

Électronique numérique L'électronique numérique regroupe les systèmes électroniques fonc-tionnant sur la base d'états élec-triques précis dont le nombre et les valeurs sont fixés à leur conception, à chaque état correspond une valeur numérique.
La prédétermination de ces états électriques permet de disposer de systèmes qui se comportent de manière stable et fiable. Elle permet en particulier de s'affranchir de bon nombre de parasites et autre défor-mation, se superposant à tout courant électrique et électronique. Ce type d'électronique est opposé à l'électronique analogique, qui elle traite des systèmes électroniques opérant sur des grandeurs (tension, courant, charge) continues.

Le système " binaire "
Pour éviter les confusions de lecture que peuvent créer les parasites, une des méthodes possibles est de réduire au minimum les ambiguïtés en réduisant au minimum le nombre d'états distincts que peut prendre un signal. Ce minimum possible est 2. Le système numérique permettant 2 états différents par numéro se nomme " binaire " (du latin, bina-rius) qui signifie " deux par deux ". Les états sont notés FAUX / VRAI ou 0/ 1. Ils correspondent à des ten-sions Ov / +Vcc ou, avec certaines technologies -Vcc / +VcF. Ces états peuvent être combinés au travers,de portes logiques réalisant des opéra-tions ou fonctions logiques telles le ET, le OU, etc. (voir algèbre de Boole).

 
Source: AMI/PMD  

 
   

Votre commentaire
 
Nom
Email
Commentaire
 



Tous droits réservés 2008 Portail Mauritanien du Développement
Tel : 44 48 03 42 - 22 03 39 92 - Fax 525 30 23 - BP 4938
Email : medahab@gmail.com
Email : minizeini2012@gmail.com
Nombre de tous les visiteurs : 16538115
Nombre de visiteur en ligne : 149

Powered By: MajorSystems