[session : E3CB9B51-175E-4598-B7FB-1EF83DF79B00]
24/08/2019 16:48
Textes Réglementaires
Economie & Développement
Jeunesse & Sports
Mauritanie
Education
ITC
Santé - Nutrition
Agriculture
Environnement
Bonne Gouvernance
Tourisme
Sécurité sociale
Femme & Développement
Autres Documents
Petrole & Energie
 
             
 
         
 
  Sécurité sociale  
     
Sécurité Alimentaire
Lutte Contre la Pauvreté

 

PRISE EN CHARGE DES PERSONNES HANDICAPEES:Renforcer les moyens, développer les infrastructures  

PRISE EN CHARGE DES PERSONNES HANDICAPEES:Renforcer les moyens, développer les infrastructures
Au cours de l'atelier de sensibilisation des journalistes sur la "problématique de l'accès des personnes handicapées à leurs droits hufhains",
qui a pris fin la semaine dernière à Nouakchott, le président de la Fédération mauritanienne des Associations nationales des personnes handicapées (FEMANPH), M. Lehbouss Ould E/ Id, a présenté une communication exhaustive ayant pour thème «état des lieux de la situation
des personnes handicapées en Mauritanie». Ainsi, il n'a pas manqué de rappeler que, dans la tradition mauritanienne, la personne handi¬
capée jouissait des mêmes droits que les autres membres de la famille.
oursuivant son intervention,
le président de la FEMANPH a dit qu'avec les mutations sociales, économiques et politiques qu'a connues le pays, les personnes handi-capées ont été confrontées aux pro-blèmes d'éducation, de santé, de for-mation,professionnelle, d'emploi, de bésoins d'accessibilité aux moyens de transport, aux édifices publics et à la communication.
«Les problèmes et besoins des per-sonnes handicapées sont peu pris en compte dans les politiques et programmes de développement, malgré les revendications du mouvement des personnes handicapées depuis les années 1976».
Il a-indiqué, cependant, que l'action très tôt engagée des organisations des personnes handicapées (OPH), a été hautement positive en ce sens qu'elle a démontré que les personnes handicapées (PH), n'ont pas seulement que des incapacités, elles ont aussi des compétences réelles qu'elles peuvent mettre au service de la Nation, et participer positivement au développement socio-économique du pays.
Evoquant les statistiques des PH, M. Ould El Id a rappelé qu'en Mau-ritanie, le nombre de personnes handicapées est sans cesse croissant à cause entre autre, des grandes muta-tions socio-économiques qu'a con-nues le pays, consécutives aux années de sécheresses 1970-1976, .,ainsi que la faible couverture sanitaire, les accidents de circulation, de travail et les mines antipersonnel.
«Malgré les différents recensements officiels, organisés depuis les trois dernières décennies, les données recueillies n'ont pas donné le nombre exact des PH, ni leur répartition géographique par catégo-rie de handicap, par sexe, par âge et par cause de handicap», a-t-il dit.
Il a indiqué que le dernier recense-ment de 2000 fait état de 37.053 handicapés et précisé que «ce chiffre, confronté aux différentes enquêtes réalisées par l'organisation des per¬sonnes handicapées, notamment l'Union nationale des handicapés physiques et mentaux (iJNHPM), en 1982, parait très inférieure à la réalité, car l'enquête de l'époque qui
n'à touché que 7 wilayas sur 12, a fait ressortir, par système d'extrapolation, 69.182 personnes handicapées. Au rythme de croissance de 3% par an et conformément au barème retenu par l'OMS, 7 à 10%, «les per¬sonnes handicapées en Mauritanie sont estimées à 250.000 âmes, hommes, femmes et enfants».

Prise en charge des PH

Le présidént de la FEMANPH a dit qu'en matière de prise en charge, l'Etat a mis en place quelques actions dans les domaines de la santé, l'éducation, l'insertion, des sports et loisirs. Aussi, en collaboration avec la Fédération mauritanienne des associations nationales des personnes handicapées (FEMANPH), l'Etat a initié des textes législatifs, réglementant la situation des PH.
Sur le plan sanitaire, il a révélé la mise en place de nombreux programmes dont, entre autres, le Programme élargi de vaccination (PEV) pour la prévention des mala-dies infectieuses, parmi lesquelles les maladies handicapantes comme la poliomyélite, la rougeole, etc. Il y a aussi le Programme de santé de reproduction qui met un accent particulier sur la prévention des gros-sesses à risque des accidents liés à l'accouchement; mais aussi le Programme de lutte contre la cécité qui joue un rôle important dans la prévention des cécitants comme la trachome.
En ce qui concerne la réadaptation fonctionnelle, il a cité le Centre national d'Orthopédie et de rééducation, fonctionnelle qui offre des soins de kinésithérapie et de confection, des prothèses orthopédiques et des pro-thèses aux PH pour contribuer à leur autonomie fonctionnelle.
Le président de la FEMANPH a également évoqué l'intervention du Programme de réadaptation à base communautaire (RBC) qui a pour mission d'assurer des services de réadaptation à base communautaire à domicile par ses superviseurs locaux en impliquant la personne handica¬pée, sa famille, sa communauté et les services étatiques de référence ou encore de mettre à la disposition des personnes handicapées des aides techniques (fauteuils roulants, tricycles, béquilles, cannes anglaises, cannes blanches pour aveugles, etc.).
Sur le plan éducatif, l'Etat a créé deux écoles spécialisées à Nouakchott (une école des jeunes aveugles en 1984, et une école des sourds en 1985), fréquentées par 122 élèves dont 10 enfants pour l'école des aveugles.
M. Ould El Id a assuré que pour ce qui est de l'insertion sociale, l'Etat a mis sur pied une Agence nationale d'Emploi des Jeunes (ANAPEJ), qui initie des programme de formation et d'insertion qui inclut les jeunes diplômés handicapés.
B.D. Traoré

 
Source: AMI/PMD  

 
   

Votre commentaire
 
Nom
Email
Commentaire
 



Tous droits réservés 2008 Portail Mauritanien du Développement
Tel : 44 48 03 42 - 22 03 39 92 - Fax 525 30 23 - BP 4938
Email : medahab@gmail.com
Email : minizeini2012@gmail.com
Nombre de tous les visiteurs : 16573670
Nombre de visiteur en ligne : 559

Powered By: MajorSystems