[session : D5E8239A-182B-44D5-8DB9-BD84D7EECCB9]
21/08/2019 15:31
Textes Réglementaires
Economie & Développement
Jeunesse & Sports
Mauritanie
Education
ITC
Santé - Nutrition
Agriculture
Environnement
Bonne Gouvernance
Tourisme
Sécurité sociale
Femme & Développement
Autres Documents
Petrole & Energie
 
             
 
         
 
  Femme & Développement  
     
Petite enfance
Femme & Coutumes
Femme & Santé
Femme & Politique
Droits de femmes
Femme & Societé

 

LE TRAVAIL DES ENFANTS : Un phénomène encore inquiétant  

Le spectacle des charrettes conduites par des enfants de très bas âge est devenu une scène ordinaire dans les quartiers périphériques de Nouakchott. Mais même si le travail de ces gamins est d'utilité publique et consistant a vendre de l'eau ou a transporter les ordures ménagères, la ne doit pas encore être leur place du fait de leur jeune âge.
En effet, la place naturelle d'un enfant est, d'abord et avant tout, l'école car, ni son corps ni son esprit ne peuvent encore supporter les contraintes inhérentes au boulot. Certes, la pauvreté et l'ignorance sont les principales causes ayant poussé les parents a vouloir très tôt rendre leur progéniture productive mais a y regarder de près, le jeu n'en vaut pas la chandelle : ces enfants n'apportent pas grand chose a leur famille et s'exposent a toutes sortes de risques et de déviation en investissant la rue qui est un champs normalement, réservé aux adultes. Pourtant, leurs parents continuent a croire a tort qu'en procédant ainsi, ils contribuent a former leurs enfants et a les préparer a la vie
adulte en leur apprenant notamment si tôt a se prendre en charge et a s'habituer a la rigueur et a la rudesse du travail manuel. Tout le contraire de ce que ces parents pensent car, selon des études spécialisées, un enfant plongé prématurément dans la vie active, en pâtit forcement aux niveaux psychologique, éducatif, physique.... Ces études ont même démontré que de tels enfants se développent plus lentement que les autres et ont des poids et des tailles plus petits que leurs semblables normalement protégés. Selon toujours ces sources, l'école est le meilleur moyen de conférer a l'enfant une personnalité équilibrée et de préparer les jeunes générations aux futures exigences d'une nation. Et que le phénomène du travail des enfants qui se pose a l'échelle mondiale, ne peut trouver des solutions durables que par l'éradication de la pauvreté et de l'ignorance. Ce qui montre toute la complexité du problème. Toutefois, la sensibilisation des parents sur le danger du fléau peut contribuer a le circonscrire.
Dans le monde arabe, ce phénomène connaît des proportions insoupçonnées. Ce que confirme la coordinatrice du Programme du Travail des Enfants au Bureau International du Travail dans une étude présentée a la Conférence régionale sur l'Enfance tenue a Beyrouth. Dans cette étude, Mme Khawla Mattar révèle que dans le monde arabe, le pourcentage des enfants travaillant a moins de dix ans atteint environ 20 % des enfants souffrant du fléau dans le monde rural et 5% de ceux en milieu urbain. D'autres statistiques, elles, relèvent que le nombre des enfants pratiquant un boulot dans le monde arabe a dépassé 12 millions au moment ou d'autres soutiennent que le fléau dépasse de loin ce chiffre.
Traduction : Sidi Moustapha Ould BELLALI

 
Source: AMI/PMD  

 
   

Votre commentaire
 
Nom
Email
Commentaire
 



Tous droits réservés 2008 Portail Mauritanien du Développement
Tel : 44 48 03 42 - 22 03 39 92 - Fax 525 30 23 - BP 4938
Email : medahab@gmail.com
Email : minizeini2012@gmail.com
Nombre de tous les visiteurs : 16538485
Nombre de visiteur en ligne : 240

Powered By: MajorSystems