[session : 9AEC49EC-7A7E-472C-93B5-6E1B7CD15FEC]
20/08/2019 22:21
Textes Réglementaires
Economie & Développement
Jeunesse & Sports
Mauritanie
Education
ITC
Santé - Nutrition
Agriculture
Environnement
Bonne Gouvernance
Tourisme
Sécurité sociale
Femme & Développement
Autres Documents
Petrole & Energie
 
             
 
         
 
  Bonne Gouvernance  
     
JUSTICE
legislatif
corruption

 

COOPÉRATION MAURITANIE-UNION EUROPÉENNE :Un appui ill1portant à la démocratie locale  

14 millions d'euros, c'est le montant prévisionnel que la Commission Européenne et les coopérations techniques allemande, espagnole et française, présentes en Mauritanie, ont décidé d'allouer à notre pays. ((Les partenaires européens», ont .décidé d'associer leurs ap­puis à la réforme de la décentralisation engagée par le gouvernement mauritanien, suite à la déclaration récente de Paris. L'appui à la décentralisation et au développement local est l'une des priorités de la coopération Union européenne-Mauritanie pour les 10 années à venir.
La concrétisation de cette asso­ciation est faite dans le cadre d'un programme intitulé « Programme Européen de Renforcement des Ins­titutions des Collectivités Locales et de leurs Services» (PERICLES) qui rassemblent les contributions des 4 partenaires européens. La concep­tion du programme a été innovante, en optant pour une approche parti­cipative intégrant un grand nombre d'acteurs mauritaniens de la décen­tralisation.
La mise, en œuvre, quant' à elle, est évolutive et prévoit une possi­bilité d'adaptation au rythme et aux enjeux de l'évolution du contexte national. ,
Le programme PERICLES vise globalement à «améliorer les conditions de vie matérielles et immatérielles du citoyen(ne) mauritanien(ne) où qu'il (elle) vive dans le pays». Ses objectifs spéci­fiques sont «d'asseoir la commune dans son rôle d'acteur et d'anima­teur réel de développement et d'ac­compagner l'évolution et le pilotage du processus de décentralisation, offrant aux communes le cadre leur permettant de jouer ce rôle».
Ces objectifs traduisent une vo­lonté affirmée d'appuyer la démo­cratie locale, de favoriser le déve­loppement local et d'améliorer le pilotage de la décentralisation.
La première phase prévue pour durer, .au minimum 36 mois, con­centre son action sur le renforce­ment institutionnel dans les commu­nes et au niveau de l'administration nationale et déconcentrée. Dans un second temps (période 2011-2016), le programme visera, quand les con­ditions seront réunies, un. finance­ment conjoint (pool funding) 'dans le cadre d'une approche sectorielle d'appui à la politique nationale de décentralisation.
Mise en place d'un ob­servatoire de la décen­tralisation
Au cours de sa première compo­sante, le projet vise à renforcer les capacités des communes avec la mise en place d'un dispositif d'ac­compagnement de proximité et d'animation conçu autour de Cen­tres de ressources. . Le dispositif sera élargi dans la 2ème phase à la totalité du territoire de la Maurita­nie. Les activités de formation et sensibilisation seront ouvertes aux collectivités locales de l'ensemble du pays.                       .,
Quant à la deuxième composante du PERICLES, elle apportera son appui au pilotage et au cadre ins­titutionnel de la décentralisation et renforcera les capacités des minis­tères et services déconcentrés con­cernés par la mise en place de l'ob­servatoire' de la décentralisation. Le projet s'attellera également à la concertation intersectorielle et inter­acteurs sur la décentralisation.
Pour ce qui est de la troisième composante, elle accompagnera la rénovation du mécanisme de finan­cement de la décentralisation, par­ticulièrement le Fonds Régional de Développement (FRD), la réflexion mitionale et la création d'un outil unique de financement des commu­nes. En appui à cette réflexion, il sera procédé à la mise en place d'un fonds transitoire test: le Fonds d'In­novation pour le Développement Local- FIDEL.
Evolutions attendues
Durant cette première phase, le programme se concentre sur des actions co-financées par les parte­naires dans un cadre d'intervention'
commune. Les interventions des différents partenaires Se chiffrent comme suit : le FED contribue à hauteur de 7,5 millions d'euro aux­quels s'ajoutent 2 millions d'euros de la coopération espagnole et un fi­nancement de ta Coopération .Fran­çaise de 2,2 millions d'euros dont une partie sera mobilisée à partir de 2009 et un nouveau financement de la. Coopération allemande signé récemment de 2,3 millions d'euro. Ces montants incluent les différents assistants techniques qui seront fournis par la coopération alleman­de, espagnole et française:
Les actions du projet se concen­trent sur les aspects de renforcement des capacités de tous les acteurs de la décentralisation dans le pays, en particulier dans les communes, mais
aussi au sein de l'administration, de la société civile et du secteur privé. Le programme travaillera également à offrir toutes les ouvertures pos­sibles pour un alignement d'autres projets ou d'autres partenaires sur les activités du programme. Déjà,
quelques partenaires- techniques et financiers ont marqué leur intérêt pour le programme et ont proposé de coordonner certaines de leurs interventions avec les' activités de PERICLES.
Synthèse: Babouna Diagana

 
Source: AMI/PMD  

 
   

Votre commentaire
 
Nom
Email
Commentaire
 



Tous droits réservés 2008 Portail Mauritanien du Développement
Tel : 44 48 03 42 - 22 03 39 92 - Fax 525 30 23 - BP 4938
Email : medahab@gmail.com
Email : minizeini2012@gmail.com
Nombre de tous les visiteurs : 16535059
Nombre de visiteur en ligne : 153

Powered By: MajorSystems