[session : FC5C2D01-0FCF-45E2-8C5C-701A3A0D9C98]
24/08/2019 17:31
Textes Réglementaires
Economie & Développement
Jeunesse & Sports
Mauritanie
Education
ITC
Santé - Nutrition
Agriculture
Environnement
Bonne Gouvernance
Tourisme
Sécurité sociale
Femme & Développement
Autres Documents
Petrole & Energie
 
             
 
         
 
  Bonne Gouvernance  
     
JUSTICE
legislatif
corruption

 

L’opposition mauritanienne relève des incohérences dans le travail du Parlement  

APA – Nouakchott (Mauritanie) Le Rassemblement des forces démocratiques (RFD, opposition) a relevé « une contradiction fondamentale dans l’un des textes adoptés par les deux chambres » du Parlement mauritanien, a appris APA de source sûre, à Nouakchott.

Le texte concerné par le communiqué du RFD, rendu public mercredi à Nouakchott, concerne la loi de « l’Institution de l’Opposition démocratique », adoptée durant la transition sous le gouvernement du colonel Ely Ould Mohamed Vall,

Le parti de Ahmed Ould Daddah, principale formation de l’opposition mauritanienne souligne, dans son communiqué, que l’Assemblée nationale a adopté la proposition de loi (…) le Sénat après elle, alors que « le texte tel que transmis » à la deuxième Chambre, « est en réalité différent fondamentalement » du rapport adopté par la première.

Le RFD relève là, « une situation inédite » dans l’histoire des relations entre les deux chambres du Parlement, ce qui « fausse le résultat » du travail parlementaire et « dénote un degré de laxisme et de négligence particulièrement préjudiciable ».

Le parti de Ould Daddah a ajouté que ses parlementaires au niveau des deux chambres ont présenté plusieurs questions orales et écrites, tantôt au premier ministre, tantôt à certains membres du gouvernement, « sans que ceux-ci daignent apporter la moindre réponse », au motif invoqué, que le gouvernement ne peut être interpellé durant les sessions extraordinaires.

« Ce genre de prétexte vide l’attribution fondamentale du Parlement, à savoir le contrôle de l’action gouvernementale, de son contenu, telle que dévolue par la Constitution », estime le communiqué dont APA a reçu copie.

Selon le leader de l’opposition mauritanienne, « le contrôle par le Parlement ne peut s’exercer pleinement sans la possibilité d’interpeller le gouvernement par voie de questions orales et écrites, que la session soit ordinaire ou extraordinaire ».

 
Source: mauritanie-web  

 
   

Votre commentaire
 
Nom
Email
Commentaire
 



Tous droits réservés 2008 Portail Mauritanien du Développement
Tel : 44 48 03 42 - 22 03 39 92 - Fax 525 30 23 - BP 4938
Email : medahab@gmail.com
Email : minizeini2012@gmail.com
Nombre de tous les visiteurs : 16573877
Nombre de visiteur en ligne : 148

Powered By: MajorSystems