[session : BB72EC42-8728-4CAD-9CF8-2D7E7B0DF335]
22/09/2019 21:32
Textes Réglementaires
Economie & Développement
Jeunesse & Sports
Mauritanie
Education
ITC
Santé - Nutrition
Agriculture
Environnement
Bonne Gouvernance
Tourisme
Sécurité sociale
Femme & Développement
Autres Documents
Petrole & Energie
 
             
 
         
 
  Petrole & Energie  
     
Petrole & Energie

 

Le Présient du Haut Oonseil d'Etat, Chef de l'Etat: "la gestion doit être rationnelle et il doit être mis fin au gaspillage des finances publiques  

Le général Mohamed Ould Abdel Aziz, président du Haut Conseil d'Etat, chef de l'Etat a insisté sur la nécessité de baisser les charges entrant dans la détermination du prix du gaz butane, de gérer rationnellement la Somagaz et de faire parvenir ce produit aux populations à un moindre coût.

Au cours d'une visite effectuée, dimanche soir à la SOMAGAZ, le président du Haut Conseil d'Etat, Chef de l'Etat, le général Mohamed ould Abdel Aziz a indiqué que des solutions urgentes seront trouvées aux problèmes posés par les représentants des travailleurs de la société, surtout en ce qui concerne les augmentations des salaires qui seront réglées, a-t-il dit, dans la mesure des possibilités offertes, soulignant qu'il est impératif de procéder à une gestion rationnelle des ressources de la société et d'y associer les travailleurs.

Le chef de l'Etat a précisé que si la gabegie est répandue au sein de la société, du premier responsable au simple employé, la responsabilité est alors partagée et tous seront  affectés par la détérioration qui ne manquera pas de faire sentir dans l'entreprise, appelant les travailleurs à oeuvrer pour la poursuite des activités de la SOMAGAZ en vue d'assurer les besoins de leurs familles. Plus vous contribuez à la bonne gestion de la société avec sérieux et honnêteté, quelque soit son premier responsable, cela ne peut que se répercuter positivement sur tous, notamment en permettant le dépassement des remarques que vous avez faites et la prise des mesures nécessaires à l'encontre des personnes qui pourraient en être responsables, a dit le président du Haut Conseil d'Etat, Chef de l'Etat à l'adresse des travailleurs.

Le général Mohamed Ould Abdel Aziz, président du Haut Conseil d'Etat, Chef de l'Etat a appelé les travailleurs de la SOMAGAZ à faire preuve de vigilance vis-à-vis des pratiques néfastes et à informer de telles pratiques à temps, soulignant que la société connaît une situation particulière en ce sens qu'elle enregistre annuellement une perte allant de 700 à 800 millions d'ouguiyas. Il a, à ce sujet, indiqué qu'en oeuvrant pour le redressement de la société, cela ne pourrait que servir, en premier lieu, les travailleurs, précisant que la SOMAGAZ émane des employés au service desquels et du peuple mauritanien tout entier elle trouve sa raison d'être et qu'elle n'est liée à aucune personne quelle qu'elle soit.

La gabegie au sein de l'entreprise se répercute au premier chef sur le citoyen démuni et personne d'autre. Par conséquent, fait remarquer le Chef de l'Etat, il vous appartient d'être au niveau requis de la responsabilité et de traduire cet engagement dans les faits "en vous dévouant au travail, en évitant de gaspiller les moyens de la société et en s'opposant à tout celui qui tenterait de le faire".

Le ministre concerné (de tutelle, ndlr) planche, dit-il, sur l'étude des problèmes posés et les réponses à apporter, le plus tôt possible, aux plus urgents d'entre eux. 

S'adressant aux travailleurs de la Somagaz, le Président du HCE déclare à propos d'une question sur les salaires: "vous ne devez pas comparer vos rémunérations à celles des travailleurs du ministère de tutelle, cela n'est pas dans votre intérêt car je suis persuadé qu'il y en a parmi eux dont les rétributions sont en deçà des vôtres".

Votre persévérance, tous, responsables et travailleurs et votre dévouement au travail, ajoute -t- il, ne manquera pas de se répercuter positivement sur l'entreprise et sur le citoyen démuni qui profitera de toute rationalisation des ressources.

Cela permettra, note le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, de mettre fin au gaspillage des énergies, ce qui sera possible dès que les nombreuses bonbonnes de gaz hors service, dont le coût est évalué à des milliards, seront remises en état et introduites dans le circuit de distribution relevant de la société et ce qui aura pour effet de faire baisser les prix.

Mais si vous participez au gâchis des ressources de la société, et à l'augmentation des salaires ainsi qu'à l'acquisition des voitures, alors rien de positif ne sera réalisé.

Par conséquent, il ne sera pas tenu compte de l'intérêt général et c'est ainsi que ce genre de comportement a conduit, dans le passé, à propager la gabegie dans ce pays qui dispose de beaucoup de ressources qu'une poignée d'individus s'évertuent à gaspiller, constituant ainsi un obstacle devant les citoyens les plus démunis.

La rationalisation de la gestion, donne une bonne impression de l'entreprise, en laisse une bonne réputation aux générations futures et traduit votre souci de l'intérêt national, de la pérennité de l'Etat au service du peuple", conclue enfin le Chef de l'Etat qui a suivi des explications sur la marche du travail dans les différents pavillons de la société en particulier le centre d'enfûtage, les sphères et le centre de traitement.

 
Source: AMI/PMD  

 
   

Votre commentaire
 
Nom
Email
Commentaire
 



Tous droits réservés 2008 Portail Mauritanien du Développement
Tel : 44 48 03 42 - 22 03 39 92 - Fax 525 30 23 - BP 4938
Email : medahab@gmail.com
Email : minizeini2012@gmail.com
Nombre de tous les visiteurs : 17148960
Nombre de visiteur en ligne : 299

Powered By: MajorSystems